Le Maisnil en Weppes

Mairie de Le Maisnil
4 Rue de l’Eglise
59134 LE MAISNIL
Tél. : 03 20 50 24 11
Fax : 03 20 50 37 04
Mail : mairiedelemaisnil@wanadoo.fr

Le secrétariat est ouvert
du lundi au samedi inclus,
de 8h30 à 12h00

Accueil > L’enfance et la jeunesse > École > Réforme des rythmes scolaires

Réforme des rythmes scolaires

La mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires en application du Décret n°2013-77 du 24 janvier 2013 a été décidée par le Conseil municipal pour la rentrée scolaire de septembre 2014. Une reflexion a été engagée par les enseignants, les parents d’élèves et la municipalité afin de définir les modalités pratiques de cette mise en oeuvre.

Après le temps des réactions, celui de l’action. Qu’on juge a priori la réforme bonne ou mauvaise, il convient maintenant de plancher sérieusement sur l’application du Décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013, relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires. L’enjeu est de concevoir, d’ici la rentrée prochaine, un dispositif suffisamment bien pensé pour minimiser les inconvénients, et se rapprocher le plus possible des objectifs voulus par le Ministère de l’Education Nationale : une semaine scolaire mieux équilibrée, une meilleure prise en compte des capacités d’attention des enfants, une amélioration de la réussite scolaire dans le premier degré, une école plus juste et plus exigeante, le tout grâce à un système qui ne soit pas trop « casse-tête », ni pour les familles , ni pour les enseignants, ni pour les gestionnaires, à savoir les mairies et les structures associatives partenaires.

Les dispositions à respecter

- Une semaine de 4 jours et demi incluant le mercredi matin (sauf dérogation),
- Un maximum de 5h30 d’enseignement par jour, et de 3h30 par demi-journée,
- Un total de 24h d’enseignement par semaine,
- Une pause méridienne d’ 1h30 minimum.

Les étapes de la concertation

- Lors du conseil d’école du 15 juin 2013 : mise en place de la Commission « Rythmes scolaires » : la Directrice et les enseignants de l’école, 3 parents élus au conseil d’école, le Maire, l’adjointe aux affaires scolaires.
- Le 20 septembre, 1ère réunion de travail de la Commission. Les contraintes et modalités d’application de la réforme ont été détaillées, avec l’aide de l’Inspecteur de circonscription.
- Le 18 octobre, 2ème réunion de la Commission. Un projet de nouveau calendrier scolaire a été construit pour être proposé à la validation lors du conseil d’école du 9 novembre. Ce premier projet a été depuis affiné et légèrement modifié.
- Le15 novembre, réunion d’information destinée aux parents d’élèves, qui ont pu découvrir les grandes lignes du projet, et formuler leurs questions et avis.

Le projet

Le mercredi matin sera travaillé.
La Commission a fait ce choix en vertu des avantages suivants :
- Pas de mode de garde à prévoir pour les parents qui travaillent,
- Le week-end reste libéré pour les familles, en particulier les familles recomposées,
- Un rythme plus régulier sur la semaine,
- Pas de demande de dérogation à faire auprès de l’Académie.
La Municipalité étudiera la possibilité d’un service de restauration scolaire pour le mercredi. Ce service ne pourra être ouvert qu’avec un minimum d’inscrits.

Les temps d’enseignement
Ils se dérouleront comme suit :
Lundi, mardi, jeudi et vendredi :
Matin : 3h10 d’enseignement
Après-midi : 2h00 d’enseignement
Mercredi matin : 3h20 d’enseignement

Les temps d’activités périscolaires
Ils seront planifiés comme suit :
Lundi, mardi, jeudi après-midi
de 15h45 à 16h45
Vendredi après-midi
de 15h45 à 16h30
Soit un total hebdomadaire de 4h45

La suite de la démarche

Le projet a ensuite été soumis à la Direction Académique pour validation ; la grille horaire retenue a servi de base pour établir un planning des activités périscolaires.
La suite du travail a consisté à élaborer, en concertation avec les partenaires socio-culturels, le projet d’accueil périscolaire dans ces différents aspects : contenus et durée des activités proposées, modalités d’encadrement et d’inscription.

... et après deux mois : Les NAP, Nouvelles Activités Périscolaires, au banc d’essai

A l’heure du tout premier bilan, il s’agit d’être objectif : ne pas se cacher les difficultés, ne pas brosser non plus un tableau catastrophique de la situation. Si défauts il y a, les élus doivent continuer à retrousser leurs manches pour apporter des améliorations, partout où une marge de manœuvre est possible. Pour procéder à des ajustements, les principes de fonctionnement décidés au départ par le conseil municipal restent valables : gratuité des animations, dans un souci d’équité sociale ; régularité du planning hebdomadaire pour donner des repères aux écoliers ; priorité à la sécurité et au sérieux de l’encadrement, par le recours à des salariés compétents.

Premiers constats…
Il faut reconnaître que la mise en route des nouveaux rythmes scolaires n’a pas vraiment raccourci la journée des enfants qui, pour beaucoup, enchainent heures de classe, NAP et garderie.
D’ailleurs, ils semblent ne pas bien faire la distinction entre les activités périscolaires et le travail en classe. Mêmes lieux, mêmes visages, même nécessité d’être calmes et d’écouter les adultes, de suivre des consignes. Leurs parents les disent souvent fatigués.
La réflexion sera à poursuivre sur les moyens de diversifier les animations et de les rendre encore plus relaxantes pour les enfants, sachant que le choix des activités possibles reste limité de par la taille et la nature des locaux dont nous disposons.

N’oublions pas les points positifs !
Quatre groupes ont été constitués et confiés à des animateurs consciencieux, travaillant dans un très bon esprit d’équipe et dans le souci des consignes de sécurité, ce qui est capital.
Le contrôle de la présence et des déplacements des enfants, ainsi que la gestion des locaux, se passent bien.
Au menu des activités, en fonction des groupes : jardinage, création d’un jeu télévisé, jeux de mémoire, regards sur l’art, lecture.
Ce programme pourra être modifié et adapté en fonction des groupes, tout au long de l’année.

Du côté des animateurs, la tâche est délicate.
Une grande souplesse est indispensable pour s’adapter à l’état de fatigue et d’énervement des enfants, et aux écarts d’âge au sein des groupes.
Soulignons qu’il n’a pas été facile de constituer cette équipe d’encadrement en tenant compte des différentes contraintes. Il nous appartiendra de rester vigilants pour entretenir et développer un bon vivier d’animateurs .

Débuts encourageants, peut mieux faire…
Cette appréciation reflète sans doute assez bien l’état de la situation, tel que le ressentent les familles, dont les rythmes ont été un peu malmenés en cette rentrée. Chacune d’entre elles a dû faire un effort pour s’adapter aux nouveaux horaires, sans forcément pouvoir constater en compensation les bénéfices directs pour leur enfant.
Enfin, il est sans doute encore trop tôt pour que les enseignants puissent dire si leurs élèves apprennent et réussissent mieux, avec plus d’heures de classe le matin et moins d’heures de classe l’après-midi, ce qui est le coeur de la réforme.

Bilan à suivre, donc. Une chose est certaine : La réussite à l’école de Le Maisnil continuera de reposer avant tout, non pas sur le contenu des NAP, mais sur la qualité du travail des enseignants et du suivi de leurs élèves. Avec des plus-values que nous avons tendance à oublier : un cadre naturel reposant et protecteur, des relations humaines de proximité.
Des conditions idéales pour bien grandir.



Un site Internet communal réalisé par emile-web